Association Sophrologie Caycédienne du Lyonnais
Votre adhésion à l'ASCL vous donne accés à la création de votre fiche annuaire, contacter : moderateur.ascl@gmail.com

Angoisse et anxiété


ANXIETE ET ANGOISSE

 

L’anxiété, c’est-à-dire la crainte d’un danger, est ressentie par tous à différents moments de la vie. Elle constitue une réponse à une situation potentiellement inquiétante. Elle joue un rôle important dans la capacité à affronter le danger.

Avoir une peur ou une crainte passagère est une réaction normale face à une situation stressante : examen, opération…En revanche, lorsque l’anxiété se répète, s’installe dans la durée, survient sans lien avec un danger ou une menace réels, et crée une souffrance psychique telle qu’elle perturbe durablement la vie quotidienne, celle-çi nécessite des soins.

L’anxiété grave peut se traduire sous 6 formes différentes :

1/ le trouble anxieux généralisé : il associe un état d’inquiétude constant, disproportionné, difficilement contrôlable et durable, concernant au moins deux thèmes différents : travail, argent, santé, avenir, à différents symptômes physiques ( maux de tête, douleurs musculaires, fatigue, insomnies, palpitations …)

2/ le trouble panique : il est caractérisé par la répétition d’attaques de panique, ou crises d’angoisse aiguë, et par la peur de leur survenue.

3/ la phobie sociale : l’anxiété est liée au regard d’autrui, qu’il s’agisse d’une seule personne ou d’un groupe ; elle est présente avant même que la personne soit exposée au regard ( anticipation ).

4/ la phobie spécifique : elle est caractérisée par une peur intense, irraisonnée, irréfléchie, déclenchée par :

  • un objet
  • un élément naturel : orage, obscurité…
  • un animal : araignée ( arachnophobie ), souris, serpent…
  • une situation : agoraphobie, claustrophobie.

 

5/ le toc : trouble obsessionnel compulsif : se manifeste par deux séries de symptômes : obsessions, compulsions, survenant séparément ou simultanément.

6/ l’état de stress post traumatique : il survient après un événement traumatique lors duquel la personne , ou d’autres personnes, ont pu risquer de mourir, ou d’être sévèrement blessées : attentat, accident…

                        -----------------------------

L’angoisse :

Est inhérente au fonctionnement de tout être humain vivant ; elle est fonction de la culture, de l’âge, et de l’histoire du sujet. Elle est d’intensité différente selon les situations et les circonstances de vie ; elle est d’abord sentie, cela touche au niveau registre neuromusculaire : le corps parle, et le sujet éprouve des sensations qui produisent des sentiments : honte, culpabilité, haine…

Le mot «  angoisse « apparaît au XI ème siècle, dans la langue française, et vient du latin «  angustia », qui signifie étroit. Au XIIIème siècle, le mot veut dire : embarras.

En français moderne, il signifie à la fois un malaise physique, une oppression, et un état moral pénible ; au sens moral, affliction et crainte . ( affliction = tristesse profonde, abattement, détresse, peine )

Actuellement, anxiété et angoisse sont souvent employés l’un pour l’autre.

Selon Feud, l’angoisse est une peur devant un danger qui reste inconnu, indéterminé, et qui vient le plus souvent de l’intérieur de soi ; c’est une réaction d’alarme primitive, inscrite dans le corps, comme un réflexe archaïque.

                          --------------------------------

(Définition des réflexes archaïques :

Ce sont des réactions automatiques, présentes à la naissance pour la plupart, et qui vont servir de « patrons » pour diverses fonctions ; leurs rôles :

  • nous protéger ( réflexe de peur paralysante)
  • nous nourrir : (réflexe de succion)
  • nous mouvoir ( réflexes moteurs)
  • nous coordonner ( réflexe d’agrippement)

 

Ce sont les premiers qui vont intervenir dans le processus de l’angoisse.)

                          ----------------

En anglais, et en allemand, un seul mot désigne l’angoisse et l’anxiété : anxiety, et angst. En français, il est classique de réserver au terme angoisse les formes les plus graves de l’anxiété :

  • angoisse psychotique
  • angoisse de morcellement
  • de castration ( Freud : remise en cause à présent)
  • de mort…

L’anxiété se situerait plus au niveau psychique, l’angoisse par des manifestations somatiques et neurovégétatives :

Constriction oesophagienne

Précordialgie

Tachycardie

Tremblements

Hypersudation

Spasmes intestinaux.

                        -------------------------------

Pour le sophrologue, il s’agira de faire la part des choses entre une anxiété liée à un futur stressant, et l’anxiété ou l’angoisse chroniques, sans lien direct avec un événement.

JM Léotoing


Articles similaires

Vivre avec son passé

15 Mai 2024

EXTRAITS DU LIVRE DE Charles Pépin : «  Vivre avec son passé « 
 
Pourquoi cette « synthèse «  du livre : il m’a semblé intéressant, pour les sophrologues qu...

Angoisse et anxiété

10 Avr 2024

ANXIETE ET ANGOISSE
 
L’anxiété, c’est-à-dire la crainte d’un danger, est ressentie par tous à différents moments de la vie. Elle constitue une réponse à une...

L'instant

10 Avr 2024

L’instant, par Michel Touret
 
L’instant
1
Souvent, j’escamote l’instant
Quand je ne le court-circuite pas
J’ai besoin d’interroger l’instant
L’instant est b...

Derniers articles

Vivre avec son passé

Angoisse et anxiété

L'instant

Week-end d'études

Rencontre du 03 et 04/12/2022: Bernard BAREL

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.